Qu’est-ce qui a changé depuis mes débuts aux échecs ?

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur ce nouvel article de blog dans lequel je vais parler un petit peu de mon parcours depuis mes débuts dans le monde des échecs jusqu’à aujourd’hui.

Ne ratez pas les nouveautés!

Vous souhaitez rester informé chaque semaine des nouveautés du site, alors inscrivez-vous ici afin d’être averti par mail! Et recevez des séries tactiques en bonus!

privacy Zéro spam, 100% confidentiel

Mon père m’a appris les échecs autour de 8 ans. Nous jouions occasionnellement des parties avec mon père et parfois avec mon grand frère. Je me rappelle que nous organisions parfois le dimanche quelques petit s tournois d’échecs entre nous. Le jeu d’échecs m’intéressait mais sans plus… et puis un jour vers l’âge de 13–14 ans, je suis tombé sur un livre qui parlait d’un certain Bobby Fischer.

Ce livre le présentait comme une véritable légende. Il aurait à lui seul défié tout un bloc soviétique ligué contre lui. Cette simple idée de l’homme seul bravant l’adversité a éveillé en moi un profond intérêt. Les yeux rivés sur l’échiquier, ce joueur se jetait sur ses adversaires comme un aigle sur sa proie. Dans le magazine que je tenais entre les mains, il était question de rejouer certains moments clés du match du siècle. C’est alors que je me suis vraiment pris de passion pour le jeu d’échecs et que j’ai décidé de rejoindre un club dans la ville dans laquelle j’habitais : Besançon. J’ai rapidement compris que le jeu d’échecs représentait pour les passionnés bien plus qu’un simple jeu, qu’un simple amusement. Le jeu d’échecs a cette particularité qu’il fait naître chez les compétiteurs une féroce rage de vaincre.

La première partie que j’ai jouée m’a opposé à un joueur classé 1700. J’avais les noirs et il m’a joué un gambit Evans. Durant la partie qui a duré environ 40 coups, j’ai réussi à maintenir le pion de plus que je possédais, à serrer le jeu et à rentrer dans une finale gagnante. Mon adversaire abdiqua et je ne pus m’empêcher de ressentir une immense satisfaction au vu de la performance que je venais de faire. Aussitôt mon entraîneur François Chevaldonnet me rappela à l’ordre en me demandant de rester calme et humble. C’était ma première partie et mon premier succès.

D’autres suivraient. Mais il y aussi des grosses désillusions. Il m’est par exemple arrivé de perdre des parties que je n’aurais jamais dû perdre et cela m’a appris une chose sur moi-même : une tendance à avoir trop confiance en moi et parfois à sous-estimer mes adversaires. Un an passa où j’évoluais dans ce club appelé ABC échecs et vint pour moi le moment de déménager et d’arrêter la compétition. J’entamai alors un BEP hôtellerie restauration et n’avais que peu de temps à consacrer au jeu. C’est alors que je rejoins le club de boxe de Vesoul, ville dans laquelle j’avais aménagé. Je me souviendrai toujours qu’il y avait à l’étage supérieur de la salle du club de boxe une salle réservée au club d’échecs de Vesoul. Je suis alors allé m’inscrire dans ce club est ai joué une partie désastreuse en 2008 si ma mémoire est bonne, et rétrogradé sans en être averti, je décidai de ne plus poursuivre l’aventure avec ce club. À vrai dire cela m’avait troublé de jouer dans un club dans lequel les pièces d’échecs ne se correspondaient même pas entre elles sur un même échiquier de compétition et je me sentais vraiment mal à l’aise et tellement peu considéré que je ne voyais pas d’autre alternative.

Je me souviens encore à cette époque des discussions animées que nous tenions avec mon père quand je lui analysais des parties du championnat du monde d’autres tournois internationaux. Je lui expliquais alors le style de certains joueurs et la Vista, la technique que possédaient les joueurs du meilleur niveau mondial.

mains sur jeu d'échecs

Ce fut la fin de ma carrière échiquéenne. François me disait souvent qu’on peut parfois arrêter un sport ou un hobby dans notre vie mais qu’on n’arrête jamais le jeu d’échecs. Force est de constater que l’avenir lui a donné raison et qu’à chaque fois que j’ai voulu arrêter ce jeu, il m’a poursuivi jusqu’à me faire reprendre ma passion parfois assouvie, comme une femme que je chercherais encore ! C’est alors par un pur hasard que j’ai créé une première vidéo sur le jeu d’échecs via YouTube. Jamais je n’aurais pensé alors que les quelques vidéos que j’y déposerais rencontreraient un tel succès. Très rapidement je fus pris de court et du s m’adapter à une communauté sans cesse grandissante et plus passionnée que jamais par le jeu d’échecs. Cela m’a permis de nouer des amitiés fortes. J’ai alors animé des dizaines et des dizaines de sessions live avec des dizaines intervenants différents, des joueurs experts dont certains, champions de France de leur catégorie respective. Ce fut une expérience extrêmement enrichissante qui m’a redonnée le goût du jeu.

Puis l’année dernière, le club d’échecs du  Centre Vaucluse ECV m’a offert une licence et m’a permis de reprendre la compétition gratuitement. J’ai alors joué un tournoi de Noël à Gouesnou, non loin de Brest, en Bretagne, là où je réside depuis six ans. Cela fait maintenant deux ans que j’accompagne personnellement des joueurs dans le but de progresser aux échecs autant sur le plan technique que sur le plan du mental.

En plus de ce blog et de ma chaîne YouTube, j’ai récemment écrit mon premier livre disponible directement depuis la plate-forme Amazon au format Kindle et au format papier (broché) que je mets à votre disposition ci-dessous :

Les plus belles idées du jeu d'échecs

lien ebook (format kindle) :https://www.amazon.fr/dp/B075WWRZ9N
lien livre broché papier : https://www.amazon.fr/dp/1549834754

Sachez que c’est un honneur pour moi une grande satisfaction de pouvoir vous présenter mon ouvrage, et je voudrais tous vous remercier de m’avoir permis d’en arriver là aujourd’hui, ce qui n’aurait jamais été possible sans vous. Je ferai de mon mieux pour continuer à vous transmettre ma passion et mon énergie au travers de mes publications sur mon blog et sur YouTube.

Par ailleurs, j’ai de nombreux projets pour l’avenir : à commencer par reprendre la compétition dans le club d’échecs de Brest (USAM échiquier Brestois) dans lequel je connais déjà certaines personnes que j’apprécie. Il me tarde de retrouver ces sensations que seule la compétition aux échecs peut vous apporter. Ce subtil mélange de frissons et d’espoir.

J’ai écris un bref article sur mes vidéos YouTube les plus populaires si cela vous intéresse, jetez un coup d’oeil ici : Mes vidéos YouTube d’échecs les plus populaires !

À très bientôt,
Luc

About The Author

lucpitallier

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans cette section dans laquelle je vais parler un petit peu de moi. Je joue aux échecs depuis plusieurs années, j’ai appris le jeu quand j’avais 14 ans en club et j’ai été entraîné par un excellent coach. Aujourd’hui je gère ce blog et ma principale activité est le coaching aux échecs. Je rédige des articles et produis des vidéos sur la thématique du jeu d’échecs. J’ai également écrit un livre intitulé les plus belles idées du jeu d’échecs, en vente au format numérique et broché sur amazon.